Thau : vers une règlementation uniformisée sur la dégustation

Avec la saison estivale, les dégustations de coquillages ouvertes au public ont repris leurs cours sur les rives de la lagune de Thau. Conscient que cette activité doit être encadrée, le CRCM travaille actuellement en concertation avec les différents partenaires concernés à l’élaboration d’une doctrine propre à la Méditerranée. Celle-ci aurait pour effet d’uniformiser le cadre réglementaire pour l’ensemble des mas, qu’ils soient positionnés sur le DPM ou sur le domaine communal. La même démarche est actuellement menée au plan national par le CNC à laquelle le CRCM s’associe pleinement.
Actuellement les demandes relatives à la diversification d’activité sont adressées à la DDTM/DML et au Département puis présentées en commission cultures marines pour avis. Or, ces dossiers sont sujets à de nombreux débats. L’objectif est donc de proposer des critères d’examen des demandes en vue de l’établissement d’une doctrine qui soit commune à l’ensemble des zones conchylicoles.
Alors que les arrêtés préfectoraux ne ciblaient que la diversité des produits, le projet de doctrine va plus loin en prenant en compte la surface dédiée à cette activité, des conditions de stationnement… L’objectif suivi n’est pas de freiner le développement de la dégustation mais de mieux l’encadrer avec des règles harmonisées afin d’éviter toute dérive sur des espaces contraints en surface, à vocation prioritaire de production conchylicole et par ailleurs soumis à forte pression.
La commission cultures marines du 3 juillet a permis de présenter un premier document élaboré par un groupe de travail dédié. Le CRCM souhaite connaître l’avis des professionnels sur celui-ci avant de rendre un avis officiel.