Le photovoltaïque sur les tables conchylicoles bientôt au stade de l’expérimentation

La société Akuo énergy porte un projet d’installations de panneaux photovoltaïques sur la lagune de Thau. Outre le fait de produire de l’électricité en énergie verte pour la population riveraine, ce projet baptisé Ostréinergie, d’une part de renouveler leurs tables afin de supporter le poids des nouvelles installations, d’autre part, de mettre en place des dispositifs d’oxygénation mécanique sous-marins alimentés localement. Avant d’être déployé, ce projet nécessite une phase d’expérimentation pour bien mesurer tous les effets, évaluer les bénéfices sur les productions et tester les équipements.

Sélectionné par l’Etat en juin 2019 dans le cadre de la candidature régionale Littoral +, la plateforme d’innovation territoriale en cours de déploiement au SMBT offrira un cadre idéal pour cette expérimentation. Celle-ci va bénéficier des investissements de l’appel à projets « Territoire d’innovation» au titre du Programme d’Investissement d’Avenir III. Elle aura pour vocation de faire naître et expérimenter des projets en faveur de la transition écologique des territoires littoraux.

Le projet Ostréinergie est un des projets phares qui seront expérimentés au sein de cette plateforme. La création d’un réseau d’observation lagunaire, destiné à mieux comprendre et anticiper les évolutions du milieu marin dans un contexte de changement climatique, est également en lice. A travers la réunion d’acteurs de tous horizons scientifiques, collectivités, partenaires public et privés, usagers et société civile… cette plateforme d’innovation territoriale créera un écosystème particulièrement favorable à l’innovation appliquée à la protection de l’environnement.

Pour accompagner le travail de conception du démonstrateur prévu par la société Akuo énergie, un Comité de Pilotage a été mis en place composé de l’Etat, la Région, le CD34, IFREMER, Sète agglopôle, le SMBT, le CRCM et le CRPMEM. Des réunions de travail et d’information sont prévues en 2019 et 2020 pour avancer le projet « pilote ». La mise au point des solutions techniques pour conforter les tables conchylicoles, pour adapter les panneaux et pour oxygéner le milieu marin constituent les priorités de l’action à venir.

Un premier estimatif a permis d’évaluer le montant du projet à 300 millions d’euros si l’ensemble des tables de la lagune de Thau sont équipées mais ce chiffrage sera précisé dans les mois à venir. Un tour de table des financements possibles sera réalisé dans le cadre du Contrat de gestion intégrée et de transition écologique du territoire de Thau en cours de finalisation.